Coin des enseignants

Pour en savoir plus sur le Musée Marguerite-Bourgeoys

Cette section cherche avant tout à donner aux enseignantes et enseignants un avant-goût du Musée Marguerite-Bourgeoys<, avant leur visite avec leurs classes.

***

En 1951, le tout premier Musée Marguerite-Bourgeoys voit le jour. Pour dépeindre la vie de Marguerite Bourgeoys, sœur Hélène Perrault, aidée par des religieuses de la Congrégation de Notre-Dame ainsi que des membres et amis de sa famille, a confectionné pas moins de 67 petites vitrines de figurines.

Ces charmantes poupées, dont certaines viennent d’Italie et de France, recréent des scènes de la vie quotidienne ou d’événements qui ont marqués l’histoire de Marguerite et de Ville-Marie. Cinquante-huit vitrines sont actuellement présentées au musée. C’est à voir !

***

Le Musée Marguerite-Bourgeoys expose quelques artéfacts qui rappellent la foi, la bravoure et le dévouement de Marguerite. L’esprit de Marguerite demeure présent à travers ces objets lui ayant appartenu il y a plus de 350 ans.

Mais sa présence est aussi physique puisqu’en 2005 la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours est aussi devenue le lieu de sépulture de sainte Marguerite Bourgeoys. Ses restes mortels ont été déposés dans l’autel gauche de la chapelle, sous la statuette de Notre-Dame-de-Bon-Secours. Depuis, de nombreux fidèles viennent se recueillir devant le tombeau de Marguerite.

***

En prenant connaissance des accomplissements de Marguerite Bourgeoys, femme de courage et de compassion, on découvre le monde des colons français qui ont traversé l’Atlantique pour fonder un pays en plein cœur d’un territoire sauvage et hostile.

Modèle de détermination, Marguerite nous a légué trois réalisations d’envergure : la première école de Ville-Marie, la plus ancienne chapelle de pierre de Montréal et une communauté de religieuses non cloîtrées, la Congrégation de Notre-Dame.

On peut voir au musée trois dioramas holographiques qui recréent l’école-étable, la mission amérindienne du fort de la Montagne et la ferme de la Pointe-Saint-Charles où, selon la tradition, les Filles du Roy étaient accueillies.

***

Le Musée Marguerite-Bourgeoys et la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours sont situés aux abords du fleuve Saint-Laurent. Surplombant magnifiquement le Vieux-Port, la tour de cette petite église bicentenaire offre la vue la plus étendue du Vieux-Montréal et surplombe magnifiquement le Vieux-Port.

Du haut du belvédère, on peut contempler le paysage d’aujourd’hui tout en imaginant la ville d’autrefois avec le fleuve, la forêt, le fort de Ville-Marie et les quelques habitations qu’on y retrouvait.

***

Dans la crypte sous la chapelle actuelle, vitrines, panneaux et  photos nous font revivre l’histoire de la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours. Le premier faubourg de Ville-Marie s’est développé autour de cette église.

Lieu de pèlerinage érigé par Marguerite Bourgeoys, première église de pierre de Montréal, berceau de la communauté catholique anglophone de Montréal (familles anglaises, irlandaises et écossaises), chapelle des marins, sanctuaire, salle de concerts, Notre-Dame-de-Bon-Secours a survécu à trois siècles de péripéties et de changements divers. Toutefois, elle ouvre toujours ses portes aux fidèles et aux touristes du monde entier.

***

Situé sous la nef de la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours et accessible par la crypte, un site archéologique exceptionnel attend les visiteurs !

Lors des fouilles menées entre 1996 et 1997, les archéologues ont fait de multiples découvertes plus fascinantes les unes que les autres. On peut y voir (sur réservation) des traces de campements amérindiens remontant à plus de 2 000 ans, des témoins matériels du violent incendie qui détruisit la première chapelle de Marguerite, les vestiges de cette dernière et la marque de la palissade de bois qui formait la fortification de Ville-Marie en 1709.

***

Si vous désirez obtenir de plus amples renseignements ou venir visiter le musée Marguerite-Bourgeoys avec vos classes, veuillez communiquer avec la personne responsable du secteur éducatif à l’adresse suivante : info@marguerite-bourgeoys.com<.