350 ans d'histoire

Première page des lettres patentes, Dunkerque, France, 20 juin 1671. Archives Congrégation de Notre-Dame – Montréal.

En 1670, Marguerite Bourgeoys entreprend un deuxième voyage en France pour obtenir la reconnaissance officielle de la Congrégation. Appuyée par les citoyens et les autorités civiles et religieuses de Ville-Marie (Montréal), Marguerite Bourgeoys obtient en mai 1671 des lettres patentes délivrées par le roi Louis XIV.